En janvier prochain, PEUGEOT SPORT alignera ses 4 équipages pour un nouveau périple d'environ 10 000 kilomètres à travers le Pérou, la Bolivie et l'Argentine.

 

Au programme 15 étapes, des terrains variés composés de dunes, cols andéens hauts-perchés et paysages désertiques, et des conditions météorologiques extrêmes.

De retour d'une septième et ultime séance d'essais au Maroc, le Team PEUGEOT Total à offert à notre rédaction la possibilité exceptionnelle de prendre place aux cotés de Stéphane Peterhansel à bord de son nouveau 3008 DKR Maxi, pour un run sur les pistes très cassantes du domaine du Château de Lastours un peu au sud de Narbonne, un endroit doublement célèbre, parce que situé au milieu du terroir des Corbières, mais aussi pour être un centre réputé de parcours tout terrain où se rendent beaucoup de team de rallye raid pour des tests de fiabilité.

Avouez que d’être copilote de Stéphane, 7 fois vainqueur en auto et presque autant en moto, c’est un plaisir incommensurable mêlé d’un peu de trac et de beaucoup d’excitation devant des sensations que l’on imagine encore à ce stade fascinante mais aussi je l’avoue un peu terrifiante.

Je suis arrivé en avion sur Narbonne dans le domaine du château de Lastours et après un sublime diner dans la propriété, Peugeot Sport et son attachée de presse Aurélie Lehe, à souhaitée me faire un premier cadeau de dingue : celui de pouvoir découvrir la Lionne au repos de nuit dans son atelier situé entre le domaine et la piste de jeu que nous allons emprunté avec Stéphane le lendemain.

Une impression de puissance à la vue de la bête au repos sur ces chandelles, ce 3008 DKR dégage une sensation de domination de part ses proportions dantesque, imaginez 2,4 mètre de large pour près de 1 mètre 80 de hauteur avec un empattement de 3000 mm et des débattements de suspension de 460 mm sur des roues de 47 Kg chacune pour 1 mètre de hauteur…. Un monstre que l’on imagine bestiale sur la piste mais aussi agile et puissant.

C’est avec ces images  et celle d'un invité surprise dans l'atelier (un espion de chez "Abarth" sans doute)  que j’ai rejoins mon hôtel pour une nuit de repos avant le rush du lendemain, mais compte tenu de l’excitation pas sur de trouver le sommeil.

La nuit ayant été comme évoqué très courte, c’est le moment d’entrer dans le vif du sujet, et après un petit déjeuner pris en ayant à l’esprit le fait de se demander si c’était en faite une bonne idée avant peut être devoir demander à Peugeot Sport d’équiper son nouveau 3008 DKR Maxi de sac étanche au cas où, comme dans le célèbre film "TAXI" déjà avec une Peugeot !!!!.

La navette me dépose au pied de l’atelier où sont déjà présent les pilotes du team Peugeot Sport Total pilotes Stéphane Peterhansel , Cyril Despres et son copilote David Castera qui devant un bon petit café, se prêtent à un briefing sur le déroulement de cette journée.

Après une reconnaissance du parcours sur carte et sur la piste, il est temps de s’équiper comme un vrai membre du team Peugeot Sport, avec combinaison, casque et Système Hans mais malheureusement pour moi sans les chaussures et du coup je pense être le seul copilote à devoir entrer dans son 3008 DKR Maxi en chaussure de ville vernis !!!.

Le moment tant attendu arrive quand Aurélie me demande de prendre place à bord du 3008 DKR Maxi. Je suis pris en main par les technicien de Peugeot port pour m’installer à bord en fixant mes harnais, raccordant mon casque au système audio de la voiture pour pouvoir m’entretenir avec le pilote ; et le Pilote qui s’installe à mes cotés c’est "le boss" du Dakar je ne présente pas Stéphane Peterhansel, 7 fois vainqueur en auto et presque autant en moto, et qui à l’ambition pour 2018 de gagner pour les 40 ans du Dakar.

Autant vous dire que je suis un peu intimidé par le bonhomme qui sait me mettre à l’aise immédiatement et qui sera ensuite au fil de notre périple un véritable pédagogue sachant faire partager son expérience et sa passion de la course automobile.

Le moteur démarre enfin et ma première impression est que finalement le niveau sonore du V6 bi turbo diesel de 2993 cm3 de 340 Cv en position central arrière n’est pas si bruyant que cela. Et c’est partis pour un peu plus de 30 Km de jump, de dérapage, de contre-braquage et tout cela à plus de 180 km/h sur une piste extraordinaire noyé sur un plateau à éolienne ou les chemins ne sont pas plus large que la lionne.

Ma deuxième surprise au cours de cette expérience exceptionnelle, c’est le confort à bord, là ou je pensais que je serais malmené dans tous les sens, le nouveau 3008 DKR Maxi avale les imperfections de la piste en ne faisant pas cas des gros cailloux, des dévers, des compressions de ce parcours, on a une impression de vitesse dingue sans le désagrément des chocs, il faut dire que la bestiole repose sur des amortisseurs a double triangle AV et AR avec un ressort hélicoïdal par roue.

Le paysage grandiose de ce plateau des corbières défile au gré du feulement de ce 3008 DKR Maxi que Stéphane mène presque d’une seul main tant il semble survoler les difficultés, et quand je dis survoler c’est un euphémisme, au regard des sauts de bosse de plus de trente mètres qu’il effectue à mes cotés à bord de ce 3008.

J’avoue que je n’ai pas été d’un grand secours en tant que copilote de Monsieur Peterhansel mais j’ai pris conscience du job énorme des copilotes de Rallye raid et ce n’est pas David Castera qui me contredira.

Toute bonne chose ayant une fin, nous regagnions Stéphane et moi l’atelier en contrebas du parcours après un peu plus de trente minutes de run, de jump d’accélération et de discussions en mode décontracté , où nous attendent tous le staff de Peugeot Sport afin dans un premier temps de voir à quoi je ressemble en descendant de la bête, s’assurer que entre le départ et l’arrivée je n’ai pas inscrit un nouveau sponsor sur ma combinaison ( je ne vous fait pas de dessin) . Occasion aussi de faire une simulation de changement de pneumatique en condition et chonometré...... Pour le coup les gars ont assurés puisque le changement de la roue s'est effectué en 1m30s.

Je viens de vivre un moment de dingue, imaginez vous, dans une voiture de course où rare sont ceux qui y ont mis les pieds où les mocassins (lol) aux cotés du maitre de la discipline Stéphane Peterhansel qui tout au long de ce périple s’est assuré que mon plaisir était en symbiose avec l’événement que je vivais à ces cotés, que dire de plus que WOUAHHHHHH !!!!

Une expérience unique au regard de l’annonce de retrait de Peugeot Sport du Rallye raid après le Dakar 2018 et exceptionnelle qui s’achève par un débriefing du Maitre au pied de la voiture et à chaud afin d’analyser ce run, de s’assure que j’ai pris mon pied et de m’expliquer la philosophie du ressentit à bord de cette bête de course. (La vidéo de ce moment ici)

Cette 3008 DKR Maxi s’avère être une machine à gagner qui est désormais prêt pour la prochaine édition du rallye-raid le plus éprouvant au monde, qui se déroulera en Amérique du Sud du 6 au 20 janvier 2018. Stéphane PETERHANSEL/Jean Paul COTTRET, Sébastien LOEB/Daniel ELENA, Carlos SAINZ/Lucas CRUZ et Cyril DESPRES/David CASTERA s'aligneront au départ du Dakar 2018 à son volant.

 

Vous retrouverez les images de cette expérience unique sur notre chaine You tube.

Merci à tous le staff de Peugeot Sport et aux "deux Aurélie" pour cette invitation que la rédaction n’oubliera pas de si tôt et nous souhaitons voir et retrouver les équipages sur le podium pour fêter les 40 ans du Dakar pour conclure cette belle aventure en Rallye raid.

Crédits Photos @Gt Passion

ESPACE PUB DISPONIBLE NOUS CONSULTER