La 27 ème édition du Tour Auto Optic 2000, s'est achevée à Nice après un périple à travers la France et ses magnifiques paysages.

 

Clap de fin pour l’édition 2018 du Tour Auto Optic 2000 qui a emmené les concurrents en Bourgogne avec une arrivée d'étape à Besançon puis, direction la Haute Savoie avec une étape à Megève pour ensuite se diriger vers le Sud avec une étape à Avignon et le lendemain à Aix-en-Provence ,pour achever cette aventure à Nice, ville d'arrivée historique du Tour de France automobile .

Comme chaque année l’organisateur Peter Auto a mise à l'honneur des automobiles qui ont écrit la légende du Tour : BMW, Ferrari, Alpine, Ford GT40, Jaguar Type E et MKII, Lancia Stratos, Ligier JS2, Porsche, Shelby Cobra et autres modèles d'exception de la production automobile de 1951 à 1980. Mais également cette année, des modèles beaucoup plus rares de marques italiennes disparues comme Autobianchi, Cisitalia, De Tomaso, Osca, Lombardi, Moretti et Siata .

Tout a commencer par la magnifique prestation au Grand Palais , véritable joyau avec sa verrière impressionnante où près de 10.000 passionnés d'automobiles historiques sont venus  admirer ce musée éphémère.

Ils ont également eu l'occasion de croiser quelques pilotes de renom comme Ari Vatanen et François Chatriot, respectivement champion du monde et champion de France des rallyes, ouvreurs du Tour Auto Optic 2ooo. Mais aussi comme chaque année,  de nombreuses personnalités et cette année ne déroge pas avec entre autre la participation de plusieurs présentateurs TV participant au Tour comme Margot Laffite (Canal +) en duo avec Olivier Pernaut à bord d'une Alfa Romeo Giulia Sprint GT de 1966, Dominique Chapatte (M6 Turbo) sur une BMW 2002 Turbo, Grégory Galiffi (C8 Direct Auto)sur une magnifique Porsche 911 Carrera 3.0L verte « vipère » et François Allain (RMC Découverte)sur sa Citroën 2CV Type A de 1951 pour un défi , celui de rejoindre Nice ( ce qu’il a fait non sans rebondissement).

Mais cette année la beauté s’était  aussi invitée sur le tour avec la présence de Maëva Coucke, Miss France 2018, qui a effectuée la première étape Paris-Besançon à bord de la Peugeot 504 N° 66 aux cotés de Gaëtan Demoulin qui du reste ne s’est pas laissé déconcentré puisque ce jour là il remporte même un prix pour avoir fini 1 er de sa catégorie sur le circuit de Dijon Prenois.

Sa Première Dauphine aussi, Eva Colas , également Miss Corse s’est engagée pour la totalité de l'épreuve à bord d'une Fiat 600D de 1967 engagée par nos confrères des voitures.com.

Après un plus de 2600 Km de course sur les circuits de Dijon-Prenois, de Bresse, de Lédenon et du Paul Ricard, ainsi que sur les dix épreuves spéciales disputées sur routes fermées, la caravane du tour a atteint Nice, ville finale de cette aventure humaine et sportive où un vainqueur a été célébré à l'arrivée : l'équipage suisse Raphaël Favaro/Yves Badan sur une Lotus Elan 26R.

Installés en deuxième position depuis la veille, ils ont bénéficié des problèmes de boîte de vitesses survenus sur la GT40 du duo britannique Andrew Smith / James Cottingham dans l'avant-dernière spéciale du rallye. Les vainqueurs de l'édition 2017 ont dû renoncer après avoir remporté dix victoires de spéciales sur les quatorze possibles.

Seule la paire formée par leurs compatriotes Chris Ward et Andy Elcomb sur Jaguar Type E était parvenue à briser momentanément cette domination en s'adjugeant deux épreuves spéciales. Une performance cependant contrariée par un abandon sur le circuit Paul Ricard qui les privait de toute chance de podium à l'arrivée. Dès lors, c'est à l'équipage suisse Raphaël Favaro/Yves Badan (Lotus Elan 26R) que revient la victoire finale au classement général Compétition VHC devant les Français Frédéric Jousset/Paul Miliotis sur Shelby Cobra 289 et Damien Kohler/Sylvie Laboisne (Lotus Elan 26R).

Autre vainqueur de l'édition 2018, l'équipage français Patrick Hautot/Sylvain Cantrel impose sa Ford GT40 dans le groupe G1 et G2. Les Américains Cooper Mac Neil/Gunnar Jeannette remportent quant à eux le Groupe H1/H2/I aux commandes de leur Porsche 911 RSR 3.0L. Et le duo Jean-François et Chloé Pénillard (Porsche Pré A) gagne le classement à l'indice de performance.

La victoire en Régularité revient à l'équipage tricolore Jean Rigondet/Olivier Souillard (CG 1200 S), dominateur du premier au dernier jour du rallye. Il devance le duo Nicolas Pagano/Michel Périn (Alfa Romeo 1750 GTV) qui conserve sa deuxième place de justesse sur la paire argentine victorieuse en 2017, composée de Tomas Hinrichsen et Solange Mayo (Maserati 200 SI), qui s'impose, en revanche, à l'indice de performance.

Ne négligeons pas la performance de l’équipage français Gaétan Demoulin et Mathieu Sentis sur leur Peugeot 504 berline qui fêtait ces 50 ans, et qui finissent à la cinquième place du général après avoir fleureté longtemps avec le podium (tout comme l’année dernière avec leur 204 coupé) Nous reviendrons bientôt sur l’aventure Peugeot dans un prochain post.

Pour conclure le constat est sans appel, l'esprit du Tour Auto Optic 2ooo a de nouveau conquis un large public si on en juge par la présence massive des spectateurs sur le parcours, dans les villes étapes et sur les circuits.

Pour finir nous souhaiterions remercier l’organisateur Peter Auto pour la qualité de cette compétition automobile qui demeure la plus ancienne encore en activité et qui contribue à faire durer la passion automobile dans notre beau pays.

Rendez-vous en 2019 pour la 28e édition qui proposera à ses participants un parcours comme chaque année renouvelé et nous vous proposons un retour sur les plus belles images de cette édition 2018.

TOUS LES RESULTATS DE CETTE 27 ème EDITION

 

                                              

 

Crédit Photos : @Gt Passion 2018

ESPACE PUB DISPONIBLE NOUS CONSULTER