Bugatti "Divo", la nouvelle diva de Molsheim

Bugatti "Divo", la nouvelle diva de Molsheim

Bugatti a enfin levé le voile sur la très attendue Divo, à l’occasion du célèbre rassemblement de voitures de sport à Monterey (Californie, États-Unis).

Avec la Divo, le constructeur automobile de Molsheim (France) a développé une supersportive qui se distingue par sa maniabilité, sa vivacité en courbe et ses remarquables performances dynamiques annocées sur les tracés Sinueux. Elle est toujours équipée du mythique moteur Bugatti W16 de 8 litres de cylindrée et 1 500 Cv.

Les propriétés aérodynamiques et les réglages du châssis ont été optimisés pour afficher 35 kg en moins sur la balance par rapport à la Chiron avec une déportance accrue de 90 kg. La Bugatti Divo s’inscrit pleinement dans la tradition du constructeur en matière de conception de carrosserie automobile. Le nom de la nouvelle Bugatti rend hommage au pilote français Albert Divo qui remporta à deux reprises la célèbre course Targa Florio au volant d’une Bugatti.

L’effet aérodynamique de l’aileron est renforcé par un diffuseur arrière qui a été entièrement reconfiguré pour gagner en efficacité et dans lequel sont logée  les quatre sorties d’échappement.La Divo est plus légère de 35 kg par rapport à la Chiron. Cette réduction du poids s’explique par un large recours à des matériaux allégés. Ainsi, les nouvelles jantes sont réalisées en alliage léger et le carter du refroidisseur d’air de suralimentation est en fibre de carbone.

La teinte éclatante en turquoise spécialement créée pour la Divo, baptisée « Divo Racing Blue», souligne la conception tridimensionnelle de la caisse, avec des éléments à l’avant, sur les flancs et à l’arrière qui acheminent l’air, en entrée ou en  sortie, et crée un contraste dynamique saisissant. Les pneumatiques attirent également le regard avec leur couleur « Divo Racing Blue ». La Divo est la première Bugatti dont les pneumatiques sont ornés de bandes de couleur, un détail visuel issu de la course automobile.

Les teintes et les matériaux choisis pour la carrosserie trouvent un prolongement dans l’habitacle. Le carbone apparent exclusif en finition haute brillance dont est parée la carrosserie se décline en version mate dans l’habitacle.Les nuances des éléments carbone et de la teinte de carrosserie se retrouvent parfaitement dans l’habitacle avec l’habillage gris sombre alcantara pétrole « Divo Grey » qui offre un contraste tout en élégance avec les inserts métalliques gris anodisé.Le bleu « Divo Racing Blue » se décline dans l’habitacle avec les revêtements Alcantara et cuir qui habille les sièges et les éléments intérieurs. Cet habillage bicolore caractérise également l’intérieur de la Divo. Le bleu éclatant prédomine côté conducteur, tandis que le côté passager arbore un habillage plus sombre.

La Divo a été présentée à un petit groupe de clients, déjà propriétaires d’une Chiron. Les 40 véhicules ont été vendus immédiatement aux tarifs hallucinant de 5 millions d’euros. Gageons que si l’homologation route est obtenue nous ne verrons que très rarement cette Divo sur nos routes sauf à la croiser sur des rassemblements d’élégance automobile ou sur la « French riviera ».

-divo9
-divo8
-divo7
-divo5
divo3
-divo4
-divo3
-divo2
divo1
divo2

Crédits : Bugatti